Horlogerie : Hermès ne mise pas sur les nouvelles compétences

De la nouveauté, la filiale de La Montre Hermès en aura désormais, avec l’arrivée récente de son tout nouveau boss, en la personne de Laurent Dordet. Toutefois, pas comme certains l’entendent, car, pour le successeur de Luc Perramond, les nouvelles compétences ne seront pas à l’honneur, tandis que le marché reste lui-même dans le flou. Quel est donc l’avenir des garde-temps signés Hermès ?

Le développement de La Montre Hermès ne passe pas forcément par des acquisitions

hermes parisLa position et les idées du nouveau patron de La Montre Hermès, filiale de Hermès international, sont on ne peut plus claires. Laurent Dordet a pris connaissance avec le mode de fonctionnement de l’entreprise, mais, alors que le marché de l’horlogerie est plutôt dans le flou, selon le remplaçant de Luc Perramont, son développement ne passe pas forcément par des acquisitions, synonyme de course à l’investissement. Alors que plus d’un s’attend à de nouvelles compétences, pour le nouveau boss, recentrer l’activité de La Montre Hermès sur les points forts de la maison est avant tout primordial. Ainsi, cette dernière misera désormais sur les montres pour femmes, la réorganisation de la distribution et la déclinaison des métiers déjà existants. L’une de ses priorités sera désormais de « consolider ces savoirs faire et les digérer ».

Consultez le dossier sur les montres de luxe pour hommes et femmes

Priorité également aux magasins du réseau Hermès

Selon une étude menée par la fédération horlogère suisse, l’exportation des montres suisses aurait enregistré une baisse remarquable de 12,3% en octobre dernier. Une régression notamment causée par l’hésitation des détaillants. Pour sa part, après les attentats terroristes survenus en novembre dernier dans la capitale, dont les retombées négatives ont été plus que flagrantes en 8 jours seulement, le nouveau patron de La Montre Hermès, estime également plus important de donner la priorité aux boutiques du réseau Hermès plutôt qu’aux détaillants externes. Celui-ci de soutenir son idée en avançant que ce secteur s’avère très résistant en période creuse. Dans la mesure où le marché de l’horlogerie avance dans l’incertitude, un tel recentrement devrait minimiser l’instabilité.

 

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.