Wikileaks dévoile 276 000 documents sur Sony

Déjà en avril, Wikileaks avait publié plus de 30 000 documents concernant les studios Sony Pictures Entertainment. Ce jeudi, il vient d’en dévoiler 276 000 autres, toujours concernant SPE qui, rappelons-le, avait déjà subi un important piratage en novembre 2014.

En avril, le site lanceur d’alerte avait mis au grand jour 30 287 dossiers d’archives et 173 132 mails vers 2 200 adresses email de SPE. L’attaque informatique qui a touché le groupe était un acte criminel que Wikileaks condamne.

Ce jeudi, le site avait publié 276 394 autres documents sous prétexte que l’information appartient au public et la divulgation de ces documents met en avant les engrenages d’une grande multinationale.

Les conséquences d’un ultimatum non respecté

Sony Pictures Entertainement avait avoué en novembre qu’il a subi un important piratage où 47 000 données privées d’employés et de tiers (donc certains étaient des stars) ont été volées avec des dossiers financiers, des courriels, des scripts… Bon nombre de documents et 5 films ont également été mis en ligne illégalement.

La raison de ce piratage était que SPE n’avait pas respecté l’ultimatum imposé par les hackers. Ceux-ci avaient demandé à SPE de ne pas diffuser le film se portant sur le chef d’État nord-coréen, Kim Jong-Un, intitulé ‘L’interview qui tue !’. La sortie du film se faisait notamment dans des salles limitées. Selon la Washington, la Corée du Nord est à l’origine de cet acte de piratage.

Cet acte de piratage a aussi été suivi de la publication de plusieurs courriels à vocation raciste se portant sur Barack Obama que la patronne de SPE, Amy Pascal, avait rédigée. Après cette publication, cette dernière était contrainte de démissionner.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.